La Térèche

 Ruelle des vignerons: Succession de deux maisons vigneronnes avec au 4 les restes d'un séchoir au sommet, une balustrade en fer forgé avec l'initiale B.

(cliché Jacques Grimbot)

 

Montée à double volée

(cliché Jacques Grimbot)

A droite un passage couvert conduit à une placette autour de laquelle se trouvent plusieurs petites maisons vigneronnes, cinq montées d'escalier en pierre, dont une montée à double volée avec une balustrade en fer forgée et des volutes.

Impasse Saint Vincent : cet impasse mène sur une placette avec autour des maisons très hautes, peu larges en générale, deux fenêtres sur la largeur.       

 Rue de la Térèche :

N° 1 maison avec belle façade en pierres de taille blanche.

N° 5  maison  de pierres avec porte de cave et fenestron.

N° 13 une ancienne maison vigneronne avec sa toiture en balancier.

(cliché Jacques Grimbot)

 

N° 1

 

(cliché Jacques Grimbot)

 

N° 5

(cliché Jacques Grimbot)

 

N° 13t]

 

Impasse du tonnelier : succession de vieilles maisons vigneronnes qui semblent abandonnées.

(cliché Jacques Grimbot)

Le cimetière - Croix et Tombes

      la tombe de Jules Ward, compositeur mort à Jujurieux, est située dans l’allée centrale. La stèle a été refaite à une date récente et a omis les noms de ses parents qui ont été inhumés là aussi, après leur fils.

        La tombe du Docteur Boccard dans l'allée centrale est surmontée d'une sculpture de Muscat.

  Le cimetière de l’usine a été créé en 1883. Il s’étendait sur toute la partie en demi-cercle qui prolonge le cimetière principal. Les tombes où étaient enterrées les religieuses et les ouvrières de l'usine ont été rassemblées, depuis, dans un carré disposé autour de l’imposante croix centrale.       

 Plusieurs autres tombes anciennes méritent également que l’on s’y intéresse.

René Chauchon, jeune garçon né le 19 juillet 1927 à Paris, de l’école des enfants de troupe d’Autun, basé à Thôl et entré en résistance sous le nom de «La Cloche», mort pour la France à la bataille de Neuville sur Ain le 11 juillet 1944. Il avait 17 ans. Plaque sur sa tombe :      

    

CHAUCHON René

Né le 19-07-1927

A Paris-18° ARR.

ENFANT DE TROUPE

MORT POUR LA France

LE  11 JUILLET  1944

A CHENAVEL JUJURIEUX - AIN

(cliché Jean Claude Robin) 

A propos de René Chauchon: « René Chauchon, le plus jeune du camp, reçut un gros éclat dans la poitrine ; il expira peu après en murmurant « Maman », lui qui était orphelin depuis son enfance. Il venait de nous rejoindre après avoir échappé au massacre du Mont-Mouchet. »  Raymond Peytavi - Ancien du Camp des Enfants de Troupe  Citation - Chauchon René, enfant de troupe, alias La Cloche : « Enfant de troupe, très jeune combattant a montré en de nombreuses circonstances un courage digne de toute éloge. Mort pour la France le 11 juillet alors qu’il s’opposait de toutes ses forces à l’ennemi qui tentait de franchir la ligne de crêtes. S’est fait tuer plutôt que de reculer. »   Cette citation comporte l’attribution de la croix de Guerre avec étoile d’argent. (Journal de route - provenance : du maquis de l’Ain – Gaston Gambier Auge)     

Maurice Cohard - avec sur la tombe familiale une plaque avec l'inscription :  

Maurice Cohard  Lt d’artillerie tombé en héros   Le 10 juin 1942 à Bir-Hakeim   Désert de Lybie  Pour le prestige de la France     

Au dessus de la Térèche, accès sur La Ville et sur Le Plan avec la Croix des Quatre Chênes qui est une croix en bois recouverte de métal érigée en Noël 1887.