CHAUX

 

(cliché Martine Alliod)

Chaux de calces, lieux calcaires, utiles à des carrières .Peut désigner un lieu chaud.

De par sa position exceptionnelle ,au nord de Jujurieux, sur une hauteur protégée Chaux domine la vallée de l'Ain permettant un superbe point de vue. On y accède soit par la route qui vient de Cucuen ou par celle qui arrive de Vieillard. Sur celle de Cucuen existe une croix faite d'un fût et croisillon cylindriques sur un socle en pierre. Inscription "A la mémoire de Joseph Mathieu 1878 ??"       

C'était une seigneurie possédée en 1602 par François d'Ugine, écuyer. elle passa à la famille de Beaurepaire et enfin à celle de Gallien.

Il est un lieu privilégié des randonneurs. La tradition orale veut qu’il y ait en haut du hameau une entrée de grotte très importante. Un lac souterrain, vase communicant de celui de Nantua, aurait été connu. C'est un hameau rassemblant des maisons vigneronnes construites en pierres typiques du Bugey dont certaines groupées autour d'une large place sur laquelle on note la présence d'une fontaine avec colonne d'alimentation en pierre au centre d'un bassin circulaire monolithe mouluré ,coulant en permanence alimentée par une source, comportant un bloc monolithe adossé, arrondi aux angles, de 2.20m. Sur cette même place on peut voir un emplacement de battage et une croix formé d'un fût en deux morceaux, a la base annelée et croisillons cylindriques de pierre posés sur un socle en pierre avec un piédestal sur marches et Inscription  “cette Croix a été élevée à la mémoire de Pierre et Etienne Naly par Monsieur Moinat de Chaux 1857”.

(cliché Jean Gonnand)

 

 

(cliché Martine Alliod)

Le four est composé d'un fournil avec une petite fenêtre, est fermé par une porte à deux ventaux. Au pied du mur extérieur, un petit bac en pierre pour la récupération des cendres.

        En haut du hameau sur le chemin de Mérignat ,une grande fontaine au bac borne avec dauphin.

 

         Eléments remarquables et particuliers

                Altitude 482m (inscription à la peinture sur la croix de la place)

      A l’entrée du hameau  par la route de la Combe avant le croisement :

 Maison en pierre de taillée inscription J M 1888 sur le linteau en pierre de la porte d’entée.

 En face, grange et écurie avec un encadrement en bois, porte de grange avec linteau et jambage bois.  Au rez-de-chaussée, petite ouverture avec un  encadrement bois chanfreiné.

      Chemin en direction de Mérignat,  « quartier de la grande fontaine » :

 A gauche, en montant le chemin de Mérignat, les façades de la seconde maison comprennent à l’étage un encadrement des fenêtres en bois, une porte d’écurie surmontée d’un linteau monolithe avec arc de décharge en pierre et bois. Bac à fumier avec pierres verticales.

  A droite, maison de pierre restaurée avec un escalier frontal sur deux niveaux, deux œils de  bœufs, et balustrade finement travaillée,. Deux  granges fin XIXe sont attenantes avec linteau de pierre en anse de panier.

 A gauche, maison sur deux niveaux avec deux œils de bœuf. Montée d’escalier en pierre. Avec une balustrade portant la date 1861.

 Avant dernière maison à gauche, maison sur deux niveaux restaurée, comprenant une montée en pierre  avec une balustrade portant date 1882. Grange attenante.

 Fontaine dans la direction Nord Ouest coulant en permanence alimentée par source, bloc monolithe adossé, arrondi aux angles, de 2,20m.

Rue principale, direction Vieillard :

 Première maison à droite, Maison Dupupet, avec un linteau portant l’inscription 1883  J A. Très bel appareil en pierre taillée. L’accès se fait par un escalier en pierre.

 A gauche, maison sur trois niveaux avec un escalier en pierre, Le balustre, portant l’inscription 1852 M J repose sur une colonne octogonale elle même posée sur un butte roue. Linteau de porte avec peinture en trompe l’œil. Séchoir en bois ouvragé. Dans la cours trois portes de grange en anse de panier.

A droite une niche pouvant recevoir une statue

 Maison Gras : montée d’escalier avec balustre inscription M J  1852

Impasse à droite :

 Maison sur trois niveaux avec des portes de caves en arc et une montée d’escalier. Inscription HR 1887 sur balustrade.

 Maison Regeffe: Portail monumental et linteau sculpté avec l’inscription F M 1888. Linteau avec arc de décharge.

 Maison de vigneron, restaurée, avec une montée d’escalier pourvue d’une main courante en pierre et porte de cave en arc plein cintre.

 Plus près de la place, maison XVIIe, avec une petite ouverture de porte en arc en plein cintre. De part et d’autre de ce bâtiment deux constructions plus récentes XIXe avec à l’étage des ouvertures plus grandes sans doute pour des métiers à tisser.

Avant la petite place : 

 Dernière maison à gauche comprenant une  petite fenêtre avec encadrement de pierres avec double chanfrein et tablette sculptée.

Sur placette

 Au fond d’une impasse au nord est de cette place sur la gauche succession d’habitations anciennes en petit appareillages de pierres. Linteau daté  D 1879 C.

 

Autour de la place, dite «place du Plâtre» :

  Maison avec balcon : l'accès au balcon se fait par une montée d’escalier perpendiculaire, le balcon est sur trois colonnes octogonales aux pieds évasés. On retrouve des volutes au sommet du balustre et une pomme de pin aux intersections.

  Maison avec une inscription R 1878 J. Porte de grange au linteau de pierre.

 Un pressoir est installé devant une maison