VIEILLARD

Vieillard : Ce  pourrait être un vieil ars, un très ancien lieu défriché, ou un vicus, village, arsus, brûlé

A l'extrême nord est de la commune voici Vieillard ,dans un site magnifique, sur les bords d'un gigantesque entonnoir. C'est un pays où le vignoble est conséquent fournissant des vins reconnus et d'excellente qualité. Il est certain que cet endroit fut dès la période romaine un lieu privilégié. Il ne fut, semble‑t‑il, pas toujours cet humble fief. Dès le XVème siècle, Vieillard faisait déjà partie de la paroisse de Jujurieux, mais dépendait de la baronnie de Châtillon‑de‑Cornelle. Ce hameau qui était en toute justice dépendait de Poncieux.Vieillard qui s'écrivit au cours des siècles Viellar, Vielliard, et enfin Vieillard, est riche d'histoire dont il ne reste pas ou très peu de vestiges. On trouve trace d'une chapelle, et notamment de son prêtre, Pierre Framinet, en 1531. Il subsiste trois vestiges, avec drapé, d'un statuaire (du XIVè ou XVè siècle). Ces statues restaurées en 1996, installées dans une niche près du four sont celles de saint Blaise, patron du hameau, saint Sébastien, saint Apollinaire. La tradition prétend que les statues pourraient avoir été jetées au moment de la révolution dans une vigne.

 

 (cliché Martine Alliod)  

Là encore les habitations y reflètent cette activité vigneronne qui semble exister ici depuis l'origine de ce pittoresque hameau

.

(cliché Jacques Grimbot)  

tLe lavoir et sa fontaine surmonté d'une croix (avant restauration)          

Dans le village le lavoir  de pierre à deux bacs, couvert, rénové par les habitants.L'un de ces bacs est surmonté d'une croix en fer forgé sur laquelle on remarque un visage d’angelot. Sur la route de chaux il existe une autre croix en bois, récemment restaurée par les habitants du hameau.

La croix du bac

 

Le four

(clichés Martine Alliod)

Immédiatement à côté du lavoir, le four avec son fournil fermé. L’ancien four à laissé sa place à une petite construction.

Eléments remarquables

 En venant du Bévieur, belle alignée de maisons vigneronnes en pierres. Plusieurs dates sur les balustrades: 1848 ; 1885 ; 1987. Avancée des toitures en balancier.

(cliché Martine Alliod)  

 Sur le haut du hameau maison du XVIIIe auquel a été ajouté un balcon, quatre pierres monolithes supportées par tois piliers monolithes rectangulaires parallélépipédiques avec chapiteau évasé.  De part et d’autre deux montées d’escaliers symétriques. Barrière avec date 1861

 Les deux dernières maisons en direction de Chaux, sont de même architecture vigneronne avec balcon, dont l'un date de 1864.

 Clé de voûte ?

  Le Bac avec four attenant est au dessus de l’ancienne Chapelle

 Un pressoir sur le bord du chemin